Publié par : Geneviève Schmit | 19 juillet 2009

Méthode Simonton

La foi en la guérison possible est contagieuse, et être optimiste c’est être raisonnablement réaliste.

Même si la douleur d’un seul patient était supprimée et la qualité de sa vie améliorés,
cela vaudrait la peine d’essayer!

La qualité de la vie vaut peut-être plus que la durée de la vie…

Méthode Simonton:

Réalisation automatique des prédictions: Rôle des « croyances ».

Relation entre le stress et le cancer.

Personne ne nie qu’il y a aussi des causes externes provoquant le cancer, mais il y a une relation étroite psycho-somatique, somato-psychique entre l’esprit et le corps, l’état d’esprit et la bonne ou mauvaise santé de l’homme.
L’homme est UN.
Il est donc évident que trouver les causes du stress ayant pu déclencher la maladie (ne fut-ce qu’en diminuant les défenses immunologiques du corps) est important

Prise en main active de soi-même par soi-même de son bien-être et de l’amélioration de son hygiène de vie et de son état de santé, avec l’aide du corps médical et de son environnement propre.
Quand le malade cesse d’être un objet passif de soins, pour devenir un partenaire actif de la guérison, son attitude change, son psychisme aide son état de santé… il commence à ressentir qu’il peut prendre une part active à sa guérison et même qu’elle dépend de lui en grande partie…et généralement il va mieux rapidement.
La malade passe du rôle de « victime » à celui d’ « acteur » de sa maladie et devient enfin une personne à part entière.
Se sortir de l’impasse du « pourquoi moi » !

Rôle du stress:

stressSe sortir de l’impasse du « pourquoi » et du « pourquoi moi » par une recherche du stress, de « perte de l’objet d’amour » et qui expliquerait l’apparition du cancer lié à la fatigue, à la perte de l’envie de vivre, à la diminution des défenses naturelles du corps.

Rôle du désir de vivre:

De quelle manière peut-on insuffler ce désir de vivre qui se trouve passagèrement enfoui, mais pourtant qui reste latent dans le tréfonds du cœur de l’homme?
C’est ce désir de survivre qu’il faudra véritablement « ancrer » dans l’esprit du malade découragé.
Cela nécessite un réel tête à tête, une thérapie indispensable usant de techniques psychologiques qui sont maintenant bien codifiées.

Imagerie mentale:

L’imagerie mentale, la clarification de la motivation, les traumatismes et les stress subis ont un impact sur certaines zones cérébrales et les morphines du cerveau (endorphines) et donc sur ce qui peut déclencher un meilleur fonctionnement du système immunitaire.

Re-programmation – Re-décision:

Se reprogrammer comme guérissant.

Nous participons à notre bonne santé!

Schmit

Publicités

Responses

  1. Bonjour,
    J’ai eu un AVC fin juillet 2009 sans cause trouvées. Deux mois plus tard, mon épouse à été hospitalisée d’urgence pour une pancréatite aiguë également sans cause trouvées. Lors de nos entretiens avec nos médecins respectifs, nous évoquions le stress. Seuls des acquiescements dubitatifs, arguant que de toute façon, il ne pouvait pas y avoir que du stress, mais que de vraies causes déclenchantes de nos pathologies.
    Nous avons vécu dans 14 pays différents, nos années de travail ont été extrêmement dures, par exemple : vie pendant 5 ans en Chine profonde où nous étions 3 Français, le directeur technique de l’âge de notre fils ainé, ma femme et moi entourés de 60 millions de Chinois fuyant quand ils nous voyaient ! Ayant été licencié sans préavis au Vietnam en 1999, mon dernier poste, je rêve chaque nuit que je travaille toujours !
    Peut-être que tout cela est sans rapport, mais alors pourquoi ces maladies sans cause ?
    Nous pensons, nous, que ceci expliquerait cela, mais à 63 et 66 ans la motivation est plus difficile à trouver.
    Cordialement
    Christian JODOT
    cjodot@bigfoot.com

  2. Monsieur,
    m’intéressant à cette notion que les maladies ont souvent leur cause première dans le psychisme, je pense qu »il serait utile que vous répondiez à 2 questions :
    1-qu’est ce que cette maladie vous a obligé à faire ?
    2-qu’est ce qu’elle vous a empéché de faire ?
    La reponse est bien contenue dans ce que votre corps vous a demandé et qu il n’a obtenu de vous qu’en vous infligeant une maladie .
    Il est probable que l’arret forcé vous a obligé à vous arréter, chose que vous ne vouliez pas faire mais dont votre corps avait besoin pour que vous appreniez ???
    Je vous suggère de lire des livres de Lise Bourbeau ou Guy Corneau ou Michel Odoul sur le décryptage des maladies ;Cordialement

  3. Bonjour
    J’ai 46 ans et je souffre d’obésité . Je mesure 1 m 64 pour 89 kilos .
    Je sais que la nourriture que j’ingère remplit un vide dans mon corps .
    J’ai commencé à grossir à ma quatrième grossesse pour ne plus les reperdre et aujourd’hui, 20 ans après cette dernière grossesse, je grossis toujours . Régimes yo-yo parce que ma motivation diminue au cours du régime .
    Que pourrais je faire pour maigrir ? Quelles motivations ? Je ne sais plus comment faire . Je suis découragée . Donnez-moi un bon conseil, aidez-moi . Merci

  4. bonjour, je vous conseillerais de rechercher un therapeute en décodage biologique et PNL. Le therapeute recherchera a travers votre vécue, l’événement, le conflit a l’origine de la prise de poids. Vous travaillerez avec le therapeute qui utilisera des techniques et protocoles pour liberez le ressenti conflictuel, les croyances négatives etc….cordialement annie xavier

    • Bonjour, Ce peut être une des pistes de travail … à intégrer dans d’autres approches me semble-t-il.
      Geneviève SCHMIT


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :